Deux maladies dont les symptômes se ressemblent peuvent avoir des conséquences très différentes. La pneumonie, qui peut être confondue avec une bronchite, peut être mortelle pour les personnes fragiles. D’où l’importance d’un diagnostic précoce et d’un traitement adapté, qui accélèrent la guérison et limitent les risques de complication.

Comment différencier une bronchite d'une pneumonie © iStock

La bronchite et la pneumonie sont deux infections qui peuvent toucher les voies respiratoires. Elles présentent des symptômes similaires, qui prêtent à confusion. Mais il existe des différences. Avant tout, une pneumonie affecte les poumons, tandis que la bronchite affecte les bronches, une sorte de tunnel pour faire entrer et sortir l’air des poumons.

La plupart des cas de bronchite sont causés par des virus, souvent les mêmes que ceux qui sont responsables des rhumes et de la grippe. D’ailleurs, un rhume ou une grippe précède souvent la bronchite. Or, les pneumonies sont provoquées principalement par des bactéries (ainsi que des virus et des champignons, mais dans des cas plus isolés), rappelle le site Health.

Symptômes et traitements

Le symptôme le plus important de la bronchite est une toux, parfois accompagnée d’expectorations, d’une fièvre légère, de courbatures, de douleurs thoraciques, de maux de tête, de fatigue et de souffle court. En cas de pneumonie, la toux grasse s’accompagne également d’expectorations (parfois de sang) et de douleurs thoraciques, mais aussi d’une forte fièvre, de frissons, de gêne respiratoire, de manque d’appétit, et d’un état de détresse. La pneumonie est plus dangereuse que la bronchite et peut même s’avérer mortelle.

Comme la bronchite est presque toujours virale, les traitements antibiotiques ne sont pas efficaces. Vous pouvez soulager certains symptômes à l’aide de médicaments en vente libre. Quelques cuillerées à café de miel dans du thé ou de l’eau chaude peuvent également apaiser la toux. La pneumonie bactérienne se soigne à l’aide d’antibiotiques. Un diagnostic précoce par un professionnel de santé augmente les chances de guérison rapide et diminue le risque de complications.

Le repos et la consommation de liquides sont fortement recommandés dans les deux cas. Pour limiter les risques de transmission, pensez à vous laver les mains fréquemment et évitez de vous toucher le visage. Les vaccins contre la grippe et contre les pneumocoques permettent de protéger les personnes les plus à risque.

À lire aussi


Partagez :