Ne pas prendre de médicaments anticiades de façon chronique © iStock

Erreur n°10 : abuser des médicaments anti-acidité

On trouve en pharmacie des produits en automédication destinés à réduire l’acidité : des alginates (Gaviscon, Gavisconell…), du citrate de betaïne, ou des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) comme Mopralpro ou Pantozol. « En automédication, ces IPP peuvent être utilisés en cas de crise, mais pris de manière chronique, des effets secondaires risquent de survenir. Des études suggèrent qu’ils pourraient déséquilibrer la flore digestive », souligne le Dr Cotinat.

En dépannage, elle préconise une demi à une cuillerée à café de bicarbonate de soude diluée dans un verre d’eau. On peut aussi recourir au lithotamne (une algue basifiante), à l’aloe vera ou à la réglisse. Ces produits naturels vendus sous forme de comprimés, de gel ou de liquide peuvent se prendre en cure d’un mois. « En l’absence d’amélioration rapide, un avis médical s’impose », insiste le Dr Cotinat.


Partagez :