• Vague de froid : comment affronter des températures glaciales
  • La baisse des températures augmente la tension artérielle et le taux de cholestérol, deux facteurs de risque de crise cardiaque. Elle facilite aussi la formation de caillots sanguins. C’est pourquoi il est important de surveiller les éventuels signes de trouble cardiaque, et de réagir le plus rapidement possible.

    Pourquoi le froid augmente-t-il les risques de crise cardiaque ? © iStock

    La chute des températures peut augmenter les risques de crise cardiaque, même si vous ne faites pas d’effort particulier comme nettoyer  une entrée enneigée ou faire du sport en extérieur. Différentes études citées par Consumer Reports suggèrent que les conditions hivernales peuvent être particulièrement dangereuses pour le cœur si vous avez déjà eu une crise cardiaque, si vous souffrez d’une maladie cardiaque ou si vous avez plus de 65 ans. Un certain nombre de changements cardiovasculaires saisonniers et silencieux peuvent expliquer cette augmentation.

    Lorsque la température baisse, les vaisseaux sanguins se contractent et la circulation sanguine s’accélère pour nous aider à rester au chaud. C’est pourquoi la tension artérielle est souvent plus élevée à cette période de l’année. Le taux de cholestérol semble également augmenter au milieu de l’hiver.

    Les niveaux sanguins de composés du système immunitaire, qui aident le corps à combattre contre les maladies, sont également plus élevés en hiver. Cela nous permet de nous défendre des germes du rhume et de la grippe, mais forme également plus de plaques sur les parois des artères, qui peuvent se décrocher sous forme de caillots.

    Identifier les symptômes

    La meilleure stratégie de protection du cœur en hiver est simple : restez au chaud. Habillez-vous en couches amples et n’oubliez pas de porter un chapeau et des gants. La perception du froid peut diminuer avec l’âge. De plus, pendant les repas, évitez les aliments riches en gras et l’alcool, qui font partie des facteurs de risque. Plus important encore, restez à l’affût des signes souvent subtils d’une crise cardiaque.

    Une crise cardiaque peut se manifester de différentes façons. Si vous êtes un homme, la douleur thoracique reste le symptôme le plus répandu. Vous pouvez également souffrir de nausées, de vomissements, de douleurs en haut du corps et dans les bras, le dos, les épaules, le cou, la mâchoire ou l’abdomen, de souffle court et d’une sensation de pression au centre de la poitrine.

    Si vous êtes une femme, une crise cardiaque peut se présenter autrement : fatigue accablante, essoufflement, nausées, étourdissements, transpiration, symptômes grippaux et douleurs abdominales, à la mâchoire ou au dos. Chez les deux sexes, les symptômes peuvent être subtils. Près de 45 % des crises cardiaques sont silencieuses. Si vous avez un soupçon, appelez immédiatement les urgences.

    À lire aussi

    Vague de froid : comment affronter des températures glaciales


    Partagez :