De nombreuses raisons peuvent pousser une personne à ne plus vouloir consommer une goutte d’alcool. Même pendant les fêtes de fin d’année. Mais dans un pays où l’alcool est perçu comme un symbole de tradition, de fête et de convivialité, ce choix est parfois difficile à vivre.

Les techniques pour rester sobre pendant les fêtes © iStock

Les fêtes de fin d’année sont à nos portes, et cette période de festivités est souvent associée à l’alcool. Pour les personnes qui ont choisi de ne pas consommer ce type de boisson, les repas de fête peuvent se transformer en situations difficiles. Ce moment de l’année peut également réveiller des sentiments de chagrin, de solitude ou de stress, qui accentuent les risques de rechute chez ceux qui essayent de se rétablir après une période d’excès d’alcool. Ces quelques conseils peuvent vous aider dans votre volonté de sobriété :

Établir des limites

Si vous voulez voir vos amis pendant les vacances, expliquez-leur que vous aimeriez passer du temps avec eux, mais que vous ne pouvez pas boire ou traîner dans un bar. Proposez des alternatives comme le cinéma, une activité sportive, ou un diner au restaurant, et assurez-vous que votre entourage soit au courant de vos limites. De cette façon, vous éviterez des situations inconfortables qui pourraient mettre à mal votre motivation. Les personnes qui refusent de comprendre votre choix et de vous soutenir n’ont peut-être pas leur place à vos côtés.

Prévoir des options

Si vous êtes invité au moment des fêtes, vous risquez de vous retrouver face à un soda ou un verre d’eau pétillante. Si ces deux options ne vous ravissent pas, essayez de ramener des boissons qui vous plaisent, comme des cocktails sans alcool (nojito, virgin mary…), du thé glacé, ou des jus frais. Une boisson festive, malgré son manque d’alcool, peut nous aider à nous sentir socialement connecté aux autres.

Demander de l’aide

Souvent, les proches ne comprennent pas à quel point le processus de rétablissement post-alcool peut être difficile. Quand le soutien ne vient pas de la famille ni des amis, il est important de le trouver ailleurs. Il existe des groupes sur les réseaux sociaux, ainsi que différents réseaux régionaux qui peuvent vous aider à éviter les rechutes. Des professionnels de santé peuvent également vous donner des conseils adaptés à votre situation. N’hésitez pas à les contacter.

Avoir un plan B

Si vous assistez à un événement où les personnes vont boire, assurez-vous de pouvoir partir si vous commencez à ressentir des envies fortes ou si vous vous sentez simplement mal à l’aise avec les autres invités. Dans la mesure du possible, demandez à un·e ami·e sobre de vous accompagner pour que vous puissiez vous soutenir mutuellement.

De nouvelles traditions

Soyez créatifs ! Organisez votre propre fête, achetez un nouveau jeu de société, faites des ateliers de biscuits de Noël, du patin à glace, ou du bénévolat. Les occasions de s’amuser en toute sobriété sont infinies.

Prendre du temps pour soi

Prenez le temps de faire de la médiation, de l’exercice, de bien dormir, de cuisiner des repas équilibrés, et de faire tout ce qui est bénéfique pour votre santé mentale et physique. Plus vous consacrerez de temps à votre bien-être, mieux vous serez équipé pour surmonter les obstacles qui pourraient se présenter.

À lire aussi


Partagez :