Une simple grippe, un reflux gastro-oesophagien chronique, un changement d’humeur ou une chute anodine peuvent avoir des conséquences très différentes chez une personne de 25 ans et une personne de 65 ans. Découvrez les mesures préventives pour limiter les risques.

Les petits problèmes de santé à ne pas sous-estimer avec l'âge © iStock

De nombreux problèmes médicaux, comme les brûlures d’estomac ou les chutes, sont faciles à surmonter lorsqu’on est adolescent ou jeune adulte. Mais au fur et à mesure que les années passent, ces soucis mineurs peuvent se transformer en problèmes graves, à ne pas ignorer. En voici quatre.

La grippe

Le système immunitaire s’affaiblit souvent avec l’âge, ce qui rend les personnes de plus de 65 ans plus susceptibles d’attraper une maladie infectieuse. La pression qu’une simple grippe exerce sur les poumons peut suffire à les rendre vulnérables, et à augmenter les risques de pneumonie, mettant leur vies en danger. Pensez à vous faire vacciner chaque année, éloignez-vous des personnes malades et lavez-vous les mains fréquemment pour prévenir ce problème. Si vous attrapez la grippe, consultez votre médecin rapidement, et si vous remarquez un essoufflement, une pression au niveau de la poitrine, des étourdissements, un état de confusion, des vomissements et une forte fièvre, rendez-vous aux urgences.

Les brûlures d’estomac

Les brûlures d’estomac occasionnelles se soignent facilement avec des médicaments en vente libre. Mais sous leur forme chronique, ces brûlures, et plus particulièrement le reflux gastro-oesophagien, peuvent abîmer le tissu oesophagien qui tapisse la gorge. Dans ce cas, la personne âgée devient plus vulnérable aux effets secondaires graves, comme les infections bactériennes. Perdre du poids, éviter les aliments qui causent des symptômes, faire de l’exercice et ne pas manger pendant quelques heures avant le coucher peuvent aider, rappelle le site Consumer Reports.

Les changements d’humeur

La réduction de l’activité physique, les changements quotidiens, et les médicaments peuvent modifier notre humeur. Mais des maladies comme l’hypothyroïdie et les carences en vitamines peuvent avoir le même effet. Si vous commencez à vous sentir déprimé·e ou anxieuse·x, parlez-en à votre médecin. Un·e professionnel·le de santé peut vous aider à identifier la cause de votre mal-être et vous proposer un traitement adapté.

Les chutes

Dans le cadre du processus naturel de vieillissement, les os perdent des minéraux, ce qui les rend plus fins et plus cassants. Chez les personnes souffrant d’ostéoporose, une chute mineure peut entraîner des conséquences graves. Les fractures de la hanche, par exemple, peuvent empêcher de marcher pendant plusieurs semaines, ce qui augmente le risque de caillots sanguins, de pneumonie et d’autres complications. Essayez de limiter les risques au maximum. Si vous remarquez des étourdissements fréquents, parlez-en à votre médecin pour savoir si l’un de vos médicaments pourrait en être responsable. Pour aider à prévenir les chutes, assurez-vous de porter des chaussures solides, de faire vérifier votre vision chaque année et d’éliminer les dangers à la maison, comme un tapis mal fixé ou une baignoire glissante. Assurez-vous de consommer assez de vitamine D et de calcium, et essayez de faire de l’exercice régulièrement.

À lire aussi


Partagez :