Lorsqu’un caillot de sang vient se loger dans les vaisseaux sanguins des poumons, il peut bloquer le flux et provoquer une embolie pulmonaire. Les signes avant-coureurs ne sont pas toujours au rendez-vous, mais il est important de les reconnaître s’ils se présentent.

Embolie pulmonaire : 5 signes d'alerte à connaître © iStock

Une embolie pulmonaire survient lorsqu’un caillot de sang bloque un vaisseau sanguin dans les poumons. Le caillot se développe habituellement dans une autre partie du corps, le plus souvent la jambe. Il se déplace ensuite et passe par l’abdomen, le cœur, et les poumons. Lorsque le caillot est aussi gros que l’artère ou le vaisseau sanguin, il bloque le flux sanguin vers une partie du poumon.

Les personnes qui ont subi une chirurgie récente, qui sont obèses, qui ont un cancer, qui souffrent d’une maladie cardiaque ou pulmonaire, qui ont une fracture de la hanche ou de la jambe, ou qui ont accouché au cours des six dernières semaines présentent un risque élevé d’embolie pulmonaire. Certains contraceptifs oraux peuvent augmenter aussi légèrement ce risque, rappelle le site Reader’s Digest. Chez certaines personnes, l’embolie ne provoque aucun signe d’alerte. Mais chez d’autres, elle peut provoquer quelques symptômes.

Douleur ou rougeur des jambes

Lorsqu’un caillot de sang se forme dans la jambe, il peut provoquer des douleurs, et des rougeurs. Il s’agit d’une thrombose veineuse profonde (phlébite). Contactez votre médecin si vous remarquez des crampes douloureuses au mollet, des rougeurs sur votre jambe ou une sensation de chaleur inhabituelle.

Essoufflement

Chez certains patients, le premier signe d’embolie pulmonaire se manifeste lorsque le caillot a atteint le poumon. Le symptôme le plus courant est alors un essoufflement soudain. La veille au soir, la personne va bien, et le matin, elle a du mal à respirer rien qu’en se levant pour aller aux toilettes.

Douleur thoracique

La douleur thoracique est un autre signe avant-coureur d’une embolie pulmonaire. Lorsqu’une partie de la fonction pulmonaire est compromise, des douleurs aiguës apparaissent, notamment lorsqu’on respire profondément.

Evanouissement

Une étude citée par Reader’s Digest a révélé que 17 % des patients souffrant d’évanouissement avaient un caillot de sang dans leurs poumons.

Cracher du sang

L’un des symptômes les plus effrayants de l’embolie pulmonaire est une toux grasse de mucus mélangé au sang. Il est moins fréquent que les autres, mais c’est un signe qui doit être pris au compte au plus vite, car il pourrait aussi indiquer la présence d’une maladie, y compris le cancer du poumon.

À lire aussi


Partagez :