L’Ail du point de vue nutritionnel

L’Ail du point de vue nutritionnel

L’Ail du point de vue nutritionnel, dans la cuisine méditerranéenne l’ail est un composant essentiel dans les préparations culinaires. C’est une plante de  la famille liliacées. Il y’a trois variétés : l’ail blanc, l’ail rose et l’ail violet dont seule l’enveloppe est colorée et l’ail rocambole ou « ail d’Espagne », qui a une saveur plus douce.

La gousse pèse environ 3 g, dont elle contient presque 4,3 Kcal (130Kcal/100g) et 59% d’eau. Elle est plus riche en glucides que les autres macronutriments (1g de glucides/gousse).

Il a des propriétés multiples : diurétique, carminatif qui soulage les intestins en favorisant l’expulsion des gaz intestinaux. Il est un bon antimicrobien, antifongique contre les mycoses digestives, antiseptique, antispasmodique, antiarthritique, et tonique qui stimule l’activité de l’organisme.

L’ail peut traiter ou soulager l’hypertension, la goutte et les problèmes intestinaux en agissant comme antibactérien contre spécialement les entérobactéries, certains streptocoques et staphylocoques. Il est également hypolipémiant, immunostimulante et aide à la prévention contre le cancer.

L’ail est une excellente source de Sélénium et en autres vitamines et minéraux, mais vu qu’on le consomme qu’en petites quantités, l’apport final est négligé. Le principal composant qui donne à l’ail son propre odeur c’est l’alliine, qui est un composé sulfuré.

Pour préserver les qualités nutritionnelles de l’ail, il est préférable de le consommer cru. Si on va le cuir, c’est mieux de l’ajouter à la fin de la cuisson, et il peut être cuit entier sans être pelé. Il est déconseillé de le frire jusqu’à brunissement car cela détruit presque entièrement toute sa saveur et ses qualités nutritionnelles.


Partagez :

How Eating

Laissez un commentaire